Chez Papy II
Bienvenue sur le forum.
Enrégistrez-vous pour pouvoir accéder aux parties cachées aux visiteurs.

L’acteur Marco Perrin est mort, à 87 ans, oublié de -presque- tous…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L’acteur Marco Perrin est mort, à 87 ans, oublié de -presque- tous…

Message par victor le Lun 24 Fév 2014 - 13:25

L’acteur Marco Perrin est mort, à 87 ans, oublié de -presque- tous…



Une gueule, une voix, une faconde, un accent, parfois teintés de folie douce et mis au service des plus grands ; de l’Armée des ombres, de Jean-Pierre Melville, aux Valseuses, de Bertrand Blier. Un pilier de la comédie, aussi : depuis Les malheurs d’Alfred à La soupe aux choux. Sans oublier, au théâtre, La cage aux folles, au côté du duo Poiret-Serrault. Marco Perrin, c’était tout cela. Il est pourtant mort le 17 février dernier, à 87 ans, dans l’indifférence quasi-générale. Paradoxal lorsqu’on sait qu’il fut, en son temps, l’un des seconds rôles les plus sollicités du métier.

Tragique AVC

Seulement, en 1983, un drame survint qui devait faire basculer son destin. Victime d’un AVC, Marco tomba dans le coma, resta, en dépit d’une longue rééducation, hémiplégique, et dut abandonner cinéma, télévision et théâtre. Dans un univers où seule l’exposition compte, le comédien ajouta au chagrin de mettre un terme à sa passion, l’ingratitude des gens de la profession, ses anciens collègues, qui eurent tôt fait de l’oublier. Pendant 30 ans, Marco lutta pour survivre, avec des moments de renoncement, voire d’auto-destruction…

Les joies d’un acteur

Auparavant, celui qui était né Jean Marco Markovitch, serbe d’origine, en 1927, avait eu un beau parcours. Sa carrière débute en 1952, dans Les Barbes nobles d’André Roussin au théâtre du Grand Guignol, à Paris. Puis, il bifurque rapidement vers la comédie, devient l’un des récurrents de l’émission Au théâtre ce soir dans les années 60-70, apparaissant dans des mises en scène de Jacques Fabri, Michel Roux, Jean Le Poulain. A la télévision il est aussi de tous les grands moments de l’ORTF, depuis Thierry La Fronde jusqu’à La Dame de Monsoreau, en passant par Les 5 dernières minutes. Quant au cinéma, après une figuration dans Les Vikings, en 1958, avec Kirk Douglas, il y enchaîne les emplois -de préférence comiques et truculents- à partir des années 60. Ce qui ne l’empêche pas d’être remarquable dans l’Adieu Philippine, de Jacques Rozier, sur la guerre d’Algérie, ou dans le Justine de Sade, adapté par Claude Pierson en 1970.

La dernière apparition

Il faudra la passion et l’obstination d’un cinéphile de talent, Jérémy Kaplan, pour retrouver ces dernières années la trace de l’acteur oublié. Après des mois de contact, via Internet, il parvient à approcher Marco Perrin et obtient de le filmer, même diminué, pour lui faire raconter sa carrière, et ses rencontres avec Depardieu, de Funès, Ventura, Delon et Gabin. De ce portrait-documentaire, émouvant et passionnant, devait naître une amitié entre le réalisateur et son sujet. L’une des dernières de cet inlassable serviteur des planches et du 7ème art condamné à un interminable hiver…

Source : Téléstar



avatar
victor
Fondateur
Fondateur

Nombre de messages : 5111
Emploi/loisirs : Retraité

http://papyforum.xooit.be/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum