Chez Papy II
Bienvenue sur le forum.
Enrégistrez-vous pour pouvoir accéder aux parties cachées aux visiteurs.

Erreur de contraventions à Agen : le tracteur verbalisé dormait dans un garage du Gers

Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Erreur de contraventions à Agen : le tracteur verbalisé dormait dans un garage du Gers

Message par victor le Lun 21 Avr 2014 - 14:35

Erreur de contraventions à Agen : le tracteur verbalisé dormait dans un garage du Gers


Domicilié au sud d'Agen, ce couple de retraités au casier judiciaire vierge de tout soupçon en rit aujourd'hui, en tout cas plus qu'hier et surtout plus qu'à la réception de trois de ces lettres à en-tête que personne n'aime recevoir. En tout et pour tout, Monsieur et Madame devaient quelque 200 € au Trésor public pour un stationnement de plus de 7 jours, aucun contrôle technique et un état global du véhicule pas satisfaisant.

50 ans d'âge

Ça ne fait jamais plaisir de recevoir ces avis de contravention. Et encore moins quand l'immatriculation concerne un tracteur Massey Ferguson modèle 65 pour les spécialistes, qui fête ses 50 ans cette année.

Premier écueil, le 160 ()32 est bien le numéro dudit tracteur, mais les PV notent que c'est un véhicule de marque Peugeot.

Deuxième écueil, le Ferguson est depuis des lustres sous la tôle ondulée d'un hangar dans le Gers et sans plaques d'immatriculation «mais il est assuré», rassure Achille.

Troisième écueil, le couple n'habite pas en Ariège même si leur fille aînée y est domiciliée. Comment alors un tracteur, en l'occurrence le leur, pouvait avoir été verbalisé dans un village de l'Ariège ? Le doute les envahit quand ils se sont aperçus qu'ils se trouvaient dans ce département à la mi-mars.

Ne doutant pas de leur bonne foi et, pour cause, le retraité et son épouse contactent leur brigade de gendarmerie locale et expliquent leur cas. Pas de souci visiblement du côté du gendarme qui prend note et appelle ses collègues de l'Ariège pour faire le clair dans cette histoire.

Renseignement pris, c'est une erreur de la maison. Un chiffre à la place d'un autre et ces septuagénaires passaient pour de dangereux repris de justice ou de justesse qui ne méritaient pas la corde pour les pendre au premier platane. «Nous allons souvent en Ariège, explique Gertrude dont l'inquiétude a laissé la place au sourire moqueur. Je vous garantis que la prochaine fois que nous y allons, je vais aller le voir ce gendarme.»

Pour la petite histoire, ce soir-là et dans ce créneau horaire aux alentours de 18 heures, le couple était invité à l'apéro chez des amis. En Ariège, mais loin de l'endroit des infractions relevées. En fait, ils étaient attablés chez un gendarme à la retraite. Ça ne s'invente pas.

Source : La dépêche.fr



avatar
victor
Fondateur
Fondateur

Nombre de messages : 5111
Emploi/loisirs : Retraité

http://papyforum.xooit.be/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum