Chez Papy II
Bienvenue sur le forum.
Enrégistrez-vous pour pouvoir accéder aux parties cachées aux visiteurs.

AVC : une nouvelle technique réduit les handicaps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

AVC : une nouvelle technique réduit les handicaps

Message par victor le Mar 23 Déc 2014 - 8:11

AVC : une nouvelle technique réduit les handicaps


Traiter un accident vasculaire cérébral (AVC) sévère avec l'ablation du caillot dans le vaisseau sanguin permettrait de réduire les risques de handicaps, selon une nouvelle étude scientifique hollandaise.

Moins de problèmes neurologiques, moins de problèmes de handicap et moins de dommages cérébraux irréversibles : la thrombectomie (l'ablation d'un caillot dans un vaisseau sanguin) serait plus efficace en cas d'AVC sévère que les médicaments seuls, selon les résultats d'une étude publiée dans la revue médicale The New England Journal of Medicine.

Les chercheurs du Centre médical universitaire Erasmus de Rotterdam (Pays-Bas) ont mené un essai clinique baptisé «Mr Clean» sur 500 patients traités pour un AVC dans sa phase aigüe. Pour les soigner, les scientifiques ont testé une nouvelle méthode de capture des caillots sanguins, la thrombectomie. Ils ont inséré au niveau de l'aine, un cathéter qui remonte via le vaisseau sanguin jusqu'à l'artère bouchée. Puis, le caillot de sang a été capturé. Cette opération doit être effectuée au maximum 6 heures après les premiers signes de l'AVC. Elle peut être réalisée sous anesthésie locale ou générale et ne dure pas plus d'une heure.

Les résultats de cette étude révèle que trois mois après un AVC sévère, la thrombectomie (réalisée en plus de l'administration de médicaments) avait permis à 30% des patients de retrouver une autonomie satisfaisante et de vivre à nouveau de manière indépendante, contre seulement 16% pour le traitement médicamenteux sans thrombectomie. En revanche, aucune différence n'a été constatée quant aux taux de mortalité.

« Ces résultats ont un impact majeur sur le traitement des patients avec un AVC en phase aigüe », explique le professeur Diederik Dippel, du Centre médical universitaire Erasmus de Rotterdam qui a dirigé l'essai. « D'autant que de nombreux patients seraient éligibles à cette nouvelle méthode de traitement ». Première cause de handicap physique et deuxième cause de démence après la maladie d'Alzheimer, l'accident vasculaire cérébral (AVC) touche en moyenne 130 000 personnes par an en France. Et 80% de ces accidents sont provoqués par un caillot qui bouche les artères.

Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



avatar
victor
Fondateur
Fondateur

Nombre de messages : 5111
Emploi/loisirs : Retraité

http://papyforum.xooit.be/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum