Chez Papy II
Bienvenue sur le forum.
Enrégistrez-vous pour pouvoir accéder aux parties cachées aux visiteurs.

Quand le sexe complexe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quand le sexe complexe

Message par victor le Lun 16 Mar 2015 - 14:19

Quand le sexe complexe


Ces derniers temps, l'engouement pour la chirurgie esthétique destinée à embellir le sexe féminin ne cesse de croître. On parle par exemple de labiaplastie, de vaginoplastie ou dernièrement de monsplasty. Ces pratiques de plus en plus courantes se banalisent, non sans risques.

Dernière obsession en date chez les femmes: leur mont de Vénus. Cette partie du corps correspondant au pubis et à la zone qui le surplombe a fait récemment parler d'elle suite à la parution du magazine Sports Illustrated. En couverture, Hannah Davis qui, en ôtant son bikini, nous laisse entrevoir son mont de Vénus glabre et galbé. Il est désormais possible de rendre cette partie du corps plus attractive grâce à une chirurgie nommée "monsplasty". Celle-ci vient compléter l'offre, déjà conséquente, d'opérations esthétiques visant à embellir ou à rajeunir le sexe féminin. On y retrouve la labiaplastie (réduction de la taille des petites lèvres), la vaginoplastie (rétrécissement du vagin), la liposuccion des grandes lèvres, l'amplification du point G, etc. Ces pratiques sont parfois nécessaires d'un point de vue médical, après un accouchement par exemple, mais relèvent souvent d'une considération purement esthétique.

Ces opérations intimes sont réalisées depuis quelques années déjà mais leur popularité ne cesse d'augmenter. L'American Society for Aesthetic Plastic Surgery a publié en 2014 ses statistiques annuelles en la matière. Selon le rapport, le nombre de labiaplasties par exemple a augmenté de 44 % de 2012 à 2013. Il s'agirait de la plus forte croissance du secteur après les implants fessiers. Au Royaume-Uni aussi ce type d'intervention monte en flèche. D'après le Royal College of obstetricians and gynaecologists, les opérations destinées à réduire les petites lèvres, parfois chez des patientes mineures, ont été multipliées par cinq en dix ans. Un constat qui avait poussé les gynécologues britanniques à tirer la sonnette d'alarme. Ceux-ci ont en effet rappelé que la démarche n'est pas sans risques et que l'on manque d'informations sur les effets à long terme de ces chirurgies esthétiques.

Une odeur de pêche au vagin
Pour expliquer ce phénomène, l'industrie du porno est souvent pointée du doigt. Le sexe intégralement épilé et idéalement sculpté y est de loin le plus représenté. D'une façon plus générale, c'est cette éternelle quête de perfection qui nous pousse toujours plus loin dans la modification de notre corps. Le sexe féminin tend de plus en plus à s'uniformiser pour ressembler à celui d'une Barbie, lisse et galbé.

Cultivant le mythe de la femme-princesse, des entrepreneurs de la Silicon Valley ont même imaginé des compléments alimentaires qui insuffleraient une odeur de pêche au vagin. Certaines initiatives prennent néanmoins le contre-pied de ces tendances. L'artiste britannique Jamie McCartney a par exemple réalisé des moulages en plâtre de 400 vulves de femmes différentes. Intitulée "The Great Wall of Vagina", son œuvre souhaite montrer la diversité existante et lutter contre le recours à la chirurgie esthétique intime.

Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[/fon



avatar
victor
Fondateur
Fondateur

Nombre de messages : 5111
Emploi/loisirs : Retraité

http://papyforum.xooit.be/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum