Chez Papy II
Bienvenue sur le forum.
Enrégistrez-vous pour pouvoir accéder aux parties cachées aux visiteurs.

Pierre-Auguste Renoir (1841-1919)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pierre-Auguste Renoir (1841-1919)

Message par victor le Jeu 9 Juil 2015 - 16:13

Pays : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Style : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Période : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Paris

Pierre Auguste Renoir naît le 25 février 1841 à Limoges, il est le sixième enfant de Léonard Renoir artisan tailleur et de Marguerite Merlet couturière. En 1844, la famille Renoir s'installe à Paris en Auguste entre dans une école religieuse, il est doué en solfège et entre dans la chorale des jeunes garçons de l'église Saint-Eustache, dirigée par le compositeur Charles Gounod. Le jeune Renoir a une très belle voix, Gounod lui promet du succès dans la carrière musicale. Auguste adore le dessin, ses parents l'inscrivent donc en 1854 dans l'atelier des frères Lévy rue des Fossés-du-Temple, pour apprendre la peinture sur porcelaine, il suit également des cours gratuits de dessin le soir. Renoir progresse rapidement après seulement quelques mois d'apprentissage et se voit confié des pièces réservées normalement aux ouvriers, justement un de ces ouvriers nommé Émile Laporte qui est peintre amateur propose au jeune garçon d'utiliser ses toiles et ses couleurs, c'est ainsi que Renoir peignit son premier tableau une Ève que Laporte vint juger un soir chez les Renoir, rue d'Argenteuil, il prédit un grand avenir et une brillante destinée au peintre débutant.



Les Beaux-Arts

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

En 1854, la famille déménage dans le Marais, Auguste Renoir quitte l'atelier des frères Lévy où il est resté quatre ans, l'atelier fait faillite et pour gagner sa vie, Renoir peint des stores, des fresques murales pour différents cafés parisiens des éventails et met de l'argent de côté. En 1862, grâce à ses économies Renoir s'inscrit aux Beaux-Arts et dans l'atelier privé de Charles Gleyre, excellent dessinateur, Renoir passe brillamment le concours obligatoire de dessin, de perspective, d'anatomie et de ressemblance. Dans l'atelier de Gleyre il a pour condisciples Claude Monet, Frédéric Bazille et Alfred Sisley avec lesquels il est très lié. Renoir copie au Louvre et y puise son inspiration.





Barbizon

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

En 1863, Auguste Renoir quitte l'atelier Gleyre pour cause de fermeture, à cette période l'artiste est sans argent, il vit tantôt chez Bazille, chez Sisley ou chez Monet n'ayant pas de logement régulier, Bazille qui est indépendant financièrement aide souvent ses amis dans le besoin, Renoir loue par ailleurs un atelier commun. Monet emmène Renoir peindre dans la forêt de Fontainebleau, où il rencontre le peintre Diaz qui lui conseille d'éclaircir sa palette, il peint également à Chailly-en-Bière, puis à Marlotte ou Renoir rencontre Gustave Courbet qui l'influence beaucoup.



En 1864, le peintre quitte les Beaux-Arts et se présente au Salon avec sa toile Esméralda dansant (aujourd'hui détruite). Renoir rencontre Lise Tréhot, âgée de 17 ans, qui lui est présenté par son ami Jules le Coeur, elle est son modèle pendant sept ans et pose pour plusieurs tableaux Diane chasseresse ; Lise à l'ombrelle, La baigneuse au griffon, La femme d'Alger, etc). En 1865, Renoir expose un paysage et le portrait de William Sisley, le père d'Alfred. En 1866, un seul de ses deux tableaux est accepté au Salon, il retire l'autre. En 1867, il exécute ses premiers grands formats en plein air et peint avec Monet à la Grenouillère. En 1867 sa toile Diane Chasseresse est refusée, à celui de 1868 Lise à l'ombrelle est admise et en 1869, Renoir présente La baigneuse au griffon, La femme d'Alger.



Montmartre

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Puis c'est la guerre, Renoir entre dans le bataillon du 10 ème régiment des chasseurs à Tarbes puis à Libourne, il tombe gravement malade et est démobilisé le 15 mars 1871. Le peintre retourne à Paris et apprend le décès de son ami Bazille tué à la guerre, Renoir en est profondément choqué. En 1872 il rencontre les marchands Paul Durand-Ruel et Théodore Duret qui lui achètent ses toiles et permet ainsi à Renoir de s'installer rue Saint-Georges à Montmartre, pour plus tard louer un atelier, rue Cortot, il peint Parisiennes habillées en algériennes qui est refusé au Salon, puis en 1873 la très belle toile, Allée cavalière au bois de Boulogne qui est également refusée. Pendant que ses amis peignent en pleine campagne lui préfère rester à Paris, Renoir trouve à Paris tout ce qu'il aime peindre, l'animation joyeuse, la vie pittoresque et brillante et surtout les femmes, son sujet de prédilection par-dessus tout.

Premier chef-d’œuvre

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

En 1874, c'est la première exposition des impressionnistes chez le photographe [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], boulevard des Capucines, Renoir y présente six tableaux et un pastel dont, La Danseuse, La Parisienne (Dame en bleu) et son chef-d'oeuvre La Loge, l'exposition n'a pas le succès escompté et est très critiquée. Pendant l'été Renoir peint avec Monet en plein air à Argenteuil et y rencontre le voisin de celui-ci un ingénieur des constructions navales, qui se dit peintre amateur, le grand peintre Gustave Caillebotte qui peint lui aussi de véritables chef-d'oeuvre. Ce grand ami des impressionniste soutient matériellement ses amis en leur achetant des tableaux. Cette époque est la grande période impressionniste de l'artiste, il va l'appliquer au nu et peint Torse de femme au soleil qui fait scandale lors de la seconde exposition des impressionnistes, il peint également des compositions à plusieurs personnages dont l'inoubliable : Bal du Moulin de la Galette qu'il présente à la troisième manifestation des impressionnistes en 1877.



Les mécènes

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

En 1875, lors d'une vente infructueuse à l'hôtel Drouot Renoir rencontre un fonctionnaire de la direction des douanes et grand collectionneur, Victor Choquet qui devient un ami du peintre, il lui commande le portrait de sa femme. Choquet est un grand admirateur des impressionnistes et malgré son traitement modeste de fonctionnaire, réussi à se constituer une remarquable collection, il possède des Courbet, Watteau, Delacroix, Cézanne, Monet, Pissarro, Berthe Morisot. Renoir brosse plusieurs portraits de la femme de Choquet (Mme Choquet en Blanc, 1875, Mme Choquet debout devant sa fenêtre, 1876 et un portrait de son ami en 1876, il rencontre aussi le jeune éditeur Georges Charpentier qui remarque et achète sa toile Pêcheurs à la ligne. Charpentier vient d'hériter de la maison d'édition de son père et a épousé la fille d'un célèbre joaillier, Marguerite Lemonnier. Le salon de Mme Charpentier est fréquenté par le tout Paris littéraire, artistique et politique, dont Victor Hugo, Tourgueniev, Maupassant, Émile Zola, Daudet, les Goncourt, la-bas Renoir y rencontre de futurs clients, les Charpentier commandent à l'artiste des panneaux décoratifs pour leur maison et des portraits dont Madame Charpentier et ses enfants.



Renoir loue un atelier, rue Cortot et y peint "Le jardin de la rue Cortot à Montmartre" ; La Tonnelle, La Balançoire ; Bal du Moulin de la Galette. En 1876, pour la seconde exposition des impressionnistes Renoir présente une quinzaine de toiles, en 1877 une vingtaine, des paysages de Paris et de ses environs, des études de visages féminins et des bouquets de fleurs, les portraits de Sisley, de l'actrice Jeanne Samary, d'Alphonse Daudet et du politicien Spuller, La Balançoire et Bal du Moulin de la Galette. Parallèlement pour gagner de l'argent Renoir exécute des portraits de commandes et notamment de très beaux portraits d'enfants où il capte parfaitement la personnalité du modèle. En 1879, le peintre présente au Salon Madame Charpentier avec ses enfants, le tableau est son premier succès, il expose aussi le portrait de Jeanne Samary, il rencontre le diplomate Paul Bérard qui devient son mécène et aussi un ami. En 1880, Renoir expose au Salon et refuse de participer à la 5 ème exposition des impressionnistes.



Les premiers voyages

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Auguste Renoir rencontre une jeune couturière de 21 ans, Aline Charigot, qui devient son épouse et avec laquelle il a trois garçons, Pierre, Jean et Claude qui deviennent tous célèbres dans leur domaine. Pendant l'été il va travailler sur les bords de la Seine et en ramène le sublime "Les Canotiers à Chatou", très représentatif de son impressionnisme. Maintenant, le peintre est plus à l'aise financièrement, il voyage en Algérie avec Cordey et en rapporte plusieurs tableaux ensoleillés, Le Ravin de la Femme sauvage, Champ de bananiers et Fête arabe et Odalisque (Femme d'Alger), très inspiré de Delacroix que Renoir vénère.



Puis l'artiste se rend en Italie il visite Venise, Florence, Rome, Naples où il admire les fresques de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et les peintures murales de Pompéi, la Sicile et Palerme, où il rencontre son idole Richard Wagner dont il dessine le portrait. Sur le chemin du retour Renoir rend visite à Cézanne à l'Estaque et peint avec lui quelques paysages aux couleurs violentes. De retour à Paris, le peintre retrouve Aline qui pose pour son chef-d'oeuvre, "Le Déjeuner des canotiers". En 1881 et 1882, il change souvent de lieux pour peindre, sur les bords de Seine, à Chatou, à Bougival. En 1883 Durand-Ruel organise sa première exposition personnelle où sont présentées 70 oeuvres.

La période Ingresque

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Renoir part en voyage avec Monet sur la Riviera. A cette époque et suite à son voyage en Italie, son style change, il traverse une crise et est très déprimé il détruit beaucoup de toiles qui ne lui conviennent pas, il lui semble alors nécessaire d'évoluer, estimant ne savoir ni peindre, ni dessiner, il écrit même à son marchand Durand-Ruel, "J'en suis toujours au stade de buvard et j'ai 40 ans", il étudie le dessin et particulièrement Ingres et limite les couleurs de sa palette. Cette remise en question dure jusqu'en 1890 et les tableaux peints pendant cette période appelée période d'Ingres, détonnent dans l'impressionnisme. Son dessin se fait plus net, son trait plus précis, ses toiles sont rigides et sèches et pauvre en couleurs, notamment dans les tableaux, Maternité, Les grandes baigneuses et Les parapluies.



La période sèche

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

La période sèche de Renoir s'étend de 1884 à 1888, le peintre se consacre à des expérimentations stylistiques, n'acceptant que peu de commandes et il expose peu. Il ne peint plus dehors et exécute alors de nombreuses études. En 1885 Renoir peint sa grande composition, "Dans le jardin", la même année a lieu la naissance de son premier fils, Pierre. Essoyes devient le lieu permanent de séjour des Renoir, l'artiste apprécie de moins en moins Paris. Il peint avec Cézanne à la Roche-Guyon. En 1886, Durand-Ruel organise à New York l'exposition personnelle de Renoir où sont présentés une quarantaine de tableaux et pastels, Renoir refuse de participer à la dernière exposition des impressionnistes. En 1887, il expose Les baigneuses, l'oeuvre la plus importante de sa période sèche à la galerie Georges Petit.



Renoir souffre d'une très grave crise de rhumatismes à la suite d'un refroidissement, en 1889, le peintre refuse de participer à la centennale de l'exposition Universelle. En avril 1890 Renoir épouse Aline à Paris et expose pour la dernière fois au Salon. C'est la dernière phase de sa carrière qui ne connait plus de ruptures, il applique alors des voiles de couleurs transparents qui donnent une surface délicate et nacrée et une texture splendide. Renoir renonce enfin à forcer sa nature mais n'en revient pas pour autant à l'impressionnisme, le peintre va essayer de concilier ses deux manières, ni laisser la forme se dissoudre dans la couleur, ni l'emprisonner dans un contour, il peint par touches lisses, effilées ou forme et couleurs sont équilibrées. Renoir se consacre beaucoup aux nus féminins un de ses sujets préférés en peinture, il retrouve alors sa palette somptueuse et chatoyante et son coup de pinceau hardi.

La reconnaissance

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

En 1892, de nouveau Durand-Ruel qui organise une vaste rétrospective de son oeuvre qui rassemble 110 toiles et qui est un véritable triomphe. L'état lui achète Jeunes filles au piano, Renoir déplore ce choix convaincu qu'il a trop travaillé sur cette commande (il peint six versions différentes) et que l'état n'a pas acquis la meilleure version. Renoir est désormais reconnu et apprécié, les amateurs recherchent ses toiles qui prennent de la valeur et il peint enfin travailler librement. L'artiste voyage beaucoup se rend en Normandie, en Bretagne, visite les musées d'Allemagne, d'Angleterre et d'Espagne. En 1895, il achète une maison à Essoyes le village natal de sa femme en Bourgogne, il y passe désormais tous les étés, c'est là que naît son troisième fils Claude. Renoir peint des portraits d'enfants surtout de son second fils, Jean que l'on voit souvent sur ses genoux de Gabrielle, leur jolie servante, une cousine de sa femme et qui sert souvent de modèle à l'artiste, Gabrielle reste 20 ans chez les Renoir, Gabrielle aux bijoux, Gabrielle à la rose,. En 1897, Renoir fait une grave chute de vélo et se casse le bras droit, les douleurs qui s'en suit commencent sérieusement à gêner le peintre, il est atteint de rhumatismes invalidants qui deviennent incurables, le peintre est atteint de paralysie faciale et ses mains sont déformées par l'arthrite.

Cagnes-sur-Mer

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Malgré la douleur, Auguste Renoir ne renonce pas à la peinture, il se fait attacher des pinceaux aux poignets, ne se plaint pas, sa gaieté et sa joie de vivre sont les plus forts. Il continue à peindre avec une extraordinaire intensité, en 1900 Renoir est promu officier de la Légion d'Honneur, expose à Paris, New York et Londres et participe à l'exposition Universelle avec 11 tableaux. En 1901, naissance de son second fils Claude. En 1904 une grande rétrospective eut lieu au Salon d'Automne. En 1907, sur les conseils de son médecin Renoir part vivre au soleil, à Cagnes dans la villa Les Collettes, qu'il fait construire et qui est dotée d'un grand atelier. Les marchands de tableaux Vollard, Durand-Ruel, le collectionneur-mécène Gangnat et le peintre Albert André furent des fidèles des Collettes. Rodin, Bonnard, Matisse et Modigliani y viennent également en visite. Le Metropolitan Museum de New York achète sa toile Madame Charpentier et ses enfants. En 1910 Renoir ne peut plus marcher et se déplace en fauteuil roulant.





La sculpture

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

C'est à Cagnes-sur-Mer que Renoir aborde pour la première fois la sculpture avec Richard Guino puis Louis Morel. La monumentale Vénus Vitrix, le Berger Pâris, le buste d'Aline, le Petit Forgeron attestent du superbe travail réalisé avec Guino de 1913 à 1918 et donnent l'impression de sculptures directement sorties de ses toiles. En 1913, 5 toiles sont exposées à l'Armory Show de New York. Renoir est handicapé par ses rhumatismes articulaires, il peint pourtant avec impatience et frénésie jusqu'au dernier jour. Auguste Renoir décède le 3 décembre 1919 à l'âge de 78 ans, le peintre laisse de Cagnes-sur-Mer des paysages, des portraits, des nus, des sculptures, des natures mortes.






[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


victor
Fondateur
Fondateur

Nombre de messages : 5122
Emploi/loisirs : Retraité

http://papyforum.xooit.be/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum