Chez Papy II
Bienvenue sur le forum.
Enrégistrez-vous pour pouvoir accéder aux parties cachées aux visiteurs.

Mise à jour forcée vers Windows 10 : Microsoft évoque une erreur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mise à jour forcée vers Windows 10 : Microsoft évoque une erreur

Message par victor le Ven 16 Oct 2015 - 13:45

Mise à jour forcée vers Windows 10 : Microsoft évoque une erreur


Depuis plusieurs jours, des utilisateurs voient se déclencher chez eux une migration vers Windows 10 alors qu’ils ne l’avaient pas demandé. Beaucoup y ont vu une intention délibérée de Microsoft de forcer la main à ceux qui utilisaient encore Windows 7 ou 8.1, mais l’éditeur évoque une erreur.

L’obtention de Windows 10 reste gratuite pour ceux qui ont une machine avec un Windows 7 ou 8/8.1 authentique. Il s’agit de la promotion qui a démarré le 29 juillet officiellement et qui s’étale sur la première année de vie du système. Après quoi, ceux qui n’en auront pas profité seront obligés d’ouvrir le portefeuille.

Une mise à jour optionnelle s'est installée « toute seule »

Jusqu’ici, migrer vers Windows 10 partait d’une volonté de l’utilisateur. Il fallait répondre à la petite notification signalement sa disponibilité, s’inscrire, et attendre que Microsoft ouvre les vannes pour le téléchargement. Les machines ont été mises à jour par vagues successives pour éviter que des millions d’utilisateurs aient besoin simultanément du service client en cas de problèmes. Et des soucis, il y en a eu, nous en avions d’ailleurs fait le bilan. La faute notamment à des serveurs d’activation un peu débordés, ce que Microsoft avait fini par reconnaître.

Mais depuis plusieurs jours, vous êtes plusieurs à nous signaler l’installation sans crier gare de Windows 10 alors même que l’assistant de réservation n’avait pas été rempli. La mise à jour liée à la récupération du système dans Windows Update, estampillée KB3035583, a tout simplement glissé de la catégorie « optionnelle » à « importante ». Dès, même si elle n’est pas critique, elle finit par être installée, déclenche l’installation de Windows 10, et n’offre aucun autre choix que de redémarrer pour terminer le processus de mise à jour. Le tout accompagné d’un compte à rebours d’une heure.

Un changement non désiré de système d'exploitation

Évidemment, le processus a été ressenti comme une violation du droit de tout utilisateur à garder le système et les logiciels qu’il souhaite. D’autant que beaucoup aiment garder leur configuration intacte, et pour cause : changer de système d’exploitation n’a rien d’anodin. Voilà pourquoi la procédure était volontaire, pour que seuls ceux qui se sentent suffisamment armés pour réaliser l’opération puissent la tenter. Avec un déclenchement automatique et non désiré, Windows 10 débarque par surprise chez un grand public qui n’y est pas forcément préparé. Et les assistants intégrés auront beau indiquer certains liens de personnalisation, la plupart vont suivre les étapes pour s’en débarrasser et se retrouver avec des modifications dans les applications par défaut.

Pour autant, toutes les machines n’ont pas été concernées, loin de là. Il semble que le processus général de migration reste basé sur des vagues successives. Mais la question demeure : pourquoi tout à coup forcer la main des utilisateurs ? On peut imaginer une manière particulièrement agressive de faire gonfler la part de marché de Windows 10 sur le parc mondial, alors même que le système est déjà présent sur plus de 110 millions de machines. Pourtant, Microsoft assure qu’il s’agit d’une erreur.

Microsoft évoque une erreur

Dans un petit communiqué envoyé à Ars Technica, l’éditeur explique ainsi : « Dans notre effort pour fournir Windows 10 aux clients actuels sous Windows 7 et 8.1, la migration Windows 10 peut apparaître en tant que mise à jour dans Windows Update. C’est une zone intuitive et de confiance dans laquelle les utilisateurs peuvent trouver des mises à jour optionnelles et recommandées. Récemment, cette option a été cochée par défaut ; il s’agissait d’une erreur que nous avons corrigée ».

L’explication pourrait s’apparenter à l’excuse du stagiaire, car il est étonnant qu’une entreprise puisse faire une telle erreur. Car les conséquences, au-delà de la simple augmentation des parts de marché, sont assez négatives. Les utilisateurs touchés sentent qu’un choix particulièrement lourd leur a été imposé. D’autre part, la confiance dans les mises à jour est primordiale et ce type d’évènement est clairement de nature à la briser. Un effort compensé par le caractère obligatoire des mises à jour sous Windows 10.

Cependant, l’explication de l’erreur peut « tenir la route ». Tout simplement parce que Microsoft n’en serait pas à son coup d’essai en la matière. Les mises à jour problématiques sont un sujet récurrent pour l’éditeur. Il y a à peine deux semaines, on se souvient ainsi qu’une mise à jour de test avait été distribuée pendant un court laps de temps aux utilisateurs de Windows 7, provoquant alors plusieurs problèmes. Il est malheureusement plausible que la firme ait à nouveau cliqué sur un mauvais bouton. Mais dans les deux cas, l’image renvoyée n’est guère reluisante.

Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



avatar
victor
Fondateur
Fondateur

Nombre de messages : 5111
Emploi/loisirs : Retraité

http://papyforum.xooit.be/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum